G-1MG2JB41X8 G-1N4SJM41XT

Accessibilité - Page 4

  • Accessibilité : retour sur le rassemblement national du 13 mai à Paris et sur les mobilisations en province

     

     

    L’APF organisait mardi 13 mai son rassemblement national pour l’accessibilité : « Liberté – Égalité – Accessibilité : l’appel des 100 ! », place de la République à Paris.

    100 représentants APF venus de toute la France et des associations (UNIOPSS, GIHP, ANPIHM, CDTHED, GFPH et OMPH, ADVOCACY France) ont pris la parole pour exprimer leur colère et leur refus d’attendre jusqu’à 10 ans de plus pour une France accessible !

    Un événement retransmis en direct sur le site http://www.necoutezpasleslobbies.org/ !

    En parallèle, des mobilisations étaient organisées dans plusieurs villes et d’autres encore sont annoncées !

     

    A lire : « L’APF lance son appel à la République : pas de citoyenneté sans accessibilité » sur le blog Faire Face

    Consultez la carte des mobilisations

    Retrouvez prochainement toutes les interventions filmées du 13 mai sur la chaîne YouTube de l’APF !

    Et toujours, la pétition à signer !

  • Visite test accessibilité

    téléchargement.jpgDeux adhérents ont courageusement arpenté la rue piétonne St Sever afin de faire un état des lieux de l’accessibilité des commerces (entrée uniquement).

    Sur un total de 57 commerces testés, il ont relevé 21 commerces dans lesquels une personne à mobilité réduite peut entrer seule, 15 dans lesquels la personne peut entrer avec une aide légère, 3 commerces nécessitant une aide importante et 18 dont l’entrée est impossible pour une personne à mobilité réduite. En résumé, seulement 21 commerces sont réellement accessibles. Il reste beaucoup de travail pour que les personnes en situation de handicap puissent profiter des commerces de cette rue comme tout le monde !

    Ils ont noté que la voirie est en bon état puisqu’elle a été refaite assez récemment. Cependant, il apparaît qu’un côté de la rue est nettement plus accessible que l’autre (reste à voir si une reprise de la voirie pourrait améliorer cet état de fait).

    Pour information, le magasin Tati doit se munir d’un élévateur pour accéder à l’étage prochainement.

    N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou à nous contacter si vous aussi vous souhaitez réaliser des tests dans votre quartier.

     

      

  • Rassemblement national le 13 mai 2014 à Paris

    Un rassemblement national est organisé le mardi 13 mai 2014 de 11h à 15h sur la Place de la République à Paris.

    Le message : « Accessibilité : 40 ans d’immobilisme, ça suffit ! La liberté d’aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus ! ».

    Nous vous attendons nombreux pour ce rassemblement.

    Vous trouverez plus de détails dans une prochaine note.

    Pour tout complément d'information, n'hésitez pas à contacter la délégation au 02.35.73.25.01

     

  • Remaniement et politique du handicap : le changement, c'est maintenant ?

    Nouveau Premier ministre, nouvelle secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, nouveau gouvernement : aura-t-on enfin une politique du handicap qui répond concrètement aux préoccupations quotidiennes des personnes en situation de handicap et de leur famille ?

    Accessibilité, ressources, compensation, santé, emploi, scolarité, aidants, vie affective… les sujets ne manquent pas !

    Premier dossier : le projet de loi sur l’accessibilité adopté le mercredi 9 avril en conseil des ministres. L’APF demande instamment à ce que les ordonnances prévoient des délais resserrés.

    Autres enjeux importants :

    -       La conférence nationale du handicap qui doit se tenir au 2èmesemestre 2014 et lors de laquelle les sujets de la compensation et des ressources doivent impérativement trouver des propositions de réponses.

    -       Le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement qui doit prendre en compte un certain nombre de questions liées au handicap.

     

    L’APF demande dès à présent des rendez-vous aux différents membres du gouvernement afin de leur faire part des attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille, et d’obtenir des réponses !

  • Forum Associatif et Ludique du Handicap au Havre

    forum du havre.png

    Pour découvrir le programme cliquer ici

    L'APF de Seine-Maritime sera présente toute la semaine.

    Nous vous proposons de tester notre parcours fauteuil !!

    DSCF6974.JPG

  • Accessibilité des bâtiments : des solutions pour tous

     

    Source : you tube

    Réalisé par la Fédération française du Bâtiment (FFB), ce film d'animation est destiné à sensibiliser les entreprises aux questions d'accessibilité et à promouvoir auprès des mairies et du grand public le savoir-faire des professionnels du bâtiment.

    Il met en scène des situations de la vie quotidienne où des citoyens en situation de handicap et des personnes à mobilité réduite (PMR) rencontrent des difficultés pour accéder à un établissement recevant du public (ERP), un équipement ou un service.

    Il permet aux professionnels de prendre conscience que de nombreux corps d'état ont leur rôle à jouer en matière d'accessibilité, et qu'il existe une solution de mise en conformité adaptée à chaque obstacle ou difficulté.

  • Près de 100 000 signatures pour l’accessibilité !

    Près de 100 000 personnes ont déjà signé l’appel de l’APF soutenu par Philippe Croizon pour dire OUI à l’accessibilité sur www.necoutezpasleslobbies.org et www.change.org/accessibilite.

    philippe croizon.jpgLancé jeudi 13 mars sur la plateforme www.change.org, ce succès rapide montre que le combat pour l’accessibilité réunit largement les Français en étant ni partisan, ni communautaire et il est révélateur d'une véritable demande sociale, puisque l'accessibilité profite à de nombreux publics (personnes âgées, parents avec poussette, femmes enceintes, etc.).

    L’APF appelle donc à poursuivre et amplifier ce véritable élan de solidarité qui dit aussi l’envie d’égalité et de fraternité des Français.

     

    Ø  La liberté d’aller et de venir ne doit pas attendre jusqu’à 10 ans de plus !

    Par rapport au retard de la France en matière d’accessibilité, le gouvernement envisage une programmation pluriannuelle des actions de mise en accessibilité, c'est-à-dire un dispositif avec des effets concrets, visibles, tangibles, année après année, constatables par un premier bilan au bout de 12 mois.

    Concernant les délais envisagés qui peuvent aller jusqu’à 10 années supplémentaires, le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) a manifesté, la semaine dernière, sa réprobation la plus totale.

    Pour l’APF, après 40 ans d’immobilisme (la 1ère loi date de 1975 !), il est inacceptable de devoir attendre jusqu’à 10 ans de plus pour voir se concrétiser une réelle liberté d’aller et de venir.

    L’APF réitère avec force que l’accessibilité est un droit fondamental, qui ne peut devenir effectif qu’avec la continuité complète de la chaîne de déplacement et d’activité.

    L’APF demande donc fermement que les délais soient resserrés, conformément à l’engagement pris par le Premier ministre lors du Comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013.

     

    L’accessibilité concerne l’ensemble de la population :

    - les personnes en situation de handicap, qui représentent 10 à 15 % de la population ;

     

    Mais aussi :

    - les personnes âgées, à l’heure où le gouvernement prépare une loi sur l’adaptation de la société française au vieillissement ;

    - les blessés temporaires ;

    - les voyageurs avec bagages ;

    - les femmes enceintes ;

    - les parents avec poussettes, ainsi que les familles nombreuses ;

    - les cyclistes, qui ont besoin d’une voirie sans obstacles ;

    - les 80 millions de touristes étrangers accueillis chaque année, et en quête de signalétique ;

    - et toutes les personnes valides pour le confort que cela procure.

     

    La liberté et l’égalité passent aussi par l’accessibilité.

    Au-delà de la pétition, les adhérents de l’APF sont plus déterminés que jamais et attendent des réponses claires du gouvernement.

     

    Ø  Philippe Croizon, un sportif engagé pour l’accessibilité aux côtés de l’APF

    Philippe Croizon appelle à soutenir le combat de l’APF pour une société accessible à tous : « Mon rêve, c'est une société où la personne en situation de handicap ne se posera plus ces questions : Est-ce que je peux aller au cinéma ? Est-ce que je peux aller faire mes courses ? Est-ce que je peux prendre le métro ? Est-ce que je peux trouver un travail ? Et la liste est longue….

    Je rêve que la personne en situation de handicap dise : Je vais au cinéma, je vais faire mes courses, je vais prendre le métro, je travaille grâce aux compétences acquises pendant toute ma formation scolaire sans aucune crainte puisqu'égale de tous !

    Je rêve que sur ces sujets, mon pays soit montré en exemple dans le monde entier comme il l'est pour les droits de l'Homme. Je rêve, ou plutôt nous rêvons de cette société. Mais il ne tient qu'à nous tous que ce rêve devienne tout simplement une réalité.

    C’est pourquoi, aujourd’hui, je soutiens le combat de l’APF pour l’accessibilité. »

    → Pour signer la pétition : www.necoutezpasleslobbies.org ou www.change.org/accessibilite.

     

     

    Photo de Philippe Croizon : Philippe Huguen-AFP

  • Le Conseil Départemental APF de Seine-Maritime en colère !

    Les AD'AP (Agendas d'Accessibilité Programmés) ont été créés suite au constat avant l'heure que l'accessibilité ne serait pas au rendez-vous de janvier 2015.

    Que valent ces AD'AP si aucune sanction n'est retenue pour les accessibilités non concrétisées dans les 3 ans qui vont suivre après janvier 2015.

    Ne parlons pas des 6 ou 9 ans de délais supplémentaires que notre gouvernement tente de nous faire admettre... nous avons déjà attendu près de 38 ans (depuis la loi 1975) Trop c'est trop !

    L'accessibilité ne "coûte pas" car elle est un investissement à longue échéance pour TOUT LE MONDE (personnes handicapées, vieillissantes, parents ayant des poussettes, malades temporaires, ...)

    Le coût de l'accessibilité c'est le respect de toutes les personnes sans exception et c'est la noblesse d'une démarche politique.

    Il va sans dire que nous restons très très attentifs aux sanctions qui seront prévues pour le non-respect des 3 ans pour la concrétisation de l'accessibilité.

     

    Votre Conseil Départemental  vous invite  à signer la pétition en ligne concernant les AD'AP et les 6 à 9 ans de délais sur:http://www.necoutezpasleslobbies.org/ ou sur http://www.change.org/accessibilite.

     

    Cette pétition est portée par Philippe Croizon, premier athlète français lourdement handicapé ayant relié les 5 continents à la nage, qui souhaite que l’accessibilité ne soit plus un rêve mais bien une réalité !

     

     Mireille L., membre du CD

     

    Les premières lois relatives au handicap et à l’accessibilité ont déjà quarante ans. La dernière loi, celle de février 2005, qui a déjà dix ans, prescrit que tous les ERP (établissements recevant du public) devront être accessibles au 1er janvier 2015.

     

    Par le biais des opérations de sensibilisation dans les différents secteurs du département on a pu constater que des travaux ont certes été réalisés mais, compte tenu de l’énorme retard dans la prise de décision et ainsi sur la réalisation des travaux, on a bien compris que l’échéance du 1er janvier 2015 ne serait pas totalement respectée.

    On s’aperçoit donc, aujourd’hui, que l’on est encore très loin de l’accessibilité universelle, tant souhaitée par l’Association des Paralysés de France.

    Mais, ce qui interpelle le plus et qui révolte c’est que cette loi, sans être véritablement remise en cause, fait l’objet aujourd’hui de tractations et d’adaptations pour permettre aux gestionnaires d’ERP de réalisés leurs travaux de mise en accessibilité quasiment à leur guise et dans le temps, les sanctions seront pour plus tard.

    En effet, l’Etat autoriserait les dits gestionnaires d’ERP à établir des contrats  que l’on appel des AD’AP (Agenda D’Accessibilité Programmé) qui, bien que devant être signé pour le 1er janvier 2015 s’étendent sur trois ans renouvelables, ce qui devient franchement inadmissible et révoltant.

     

    On peut s’interroger sur le pourquoi on fait des lois, si elles ne sont pas respectées.

     

    Pierre L.

    Représentant du Conseil Départemental APF de seine Maritime

     

     

  • LE GYMNASE HANDISPORT GEORGES HÉBERT INAUGURÉ !

    hebert2_medium.jpgMardi 11 mars, Christophe Bouillon, Député-Maire, entouré de toute son équipe municipale, ainsi que de Nicolas Rouly, président du Département, Hervé Bohere, Président du Comité Départemental de Seine-Maritime Handisport, David Lamiray, Conseiller Général du canton de Maromme et de Jean-Michel Delaune, Principal du collège Le Cèdre, a inauguré le nouveau gymnase handisport, Georges Hébert.

     Le Département de Seine-Maritime a procédé à la reconstruction du gymnase Georges Hébert, attenant au collège Le Cèdre. A cette occasion, il a été décidé de construire un gymnase handisport, intégrant la prise en compte d'une démarche de Haute Qualité Environnementale, faisant écho à la volonté de la ville d'avoir des équipements accessibles pour tous, tout en respectant l'environnement...

    Pour consulter l'article dans son intégralité : cliquez ici

     

    CARTON VERT POUR CANTELEU (76380)

    Une ville qui avance …

    Mardi 11 mars : une inauguration d’une réalisation à laquelle l’APF a été invitée qui donne du baume au cœur.

    La salle handisport Georges-Hébert, attenante au Collège Le Cèdre, a conquis le public qui était rassemblé ce mardi 11/2/14.

    Après la piscine AQUALOUP  refaite et « of course » en accessibilité, la ville de CANTELEU a choisi une voie propice à la participation sociale et citoyenne pour TOUS : le début d’une société inclusive et ouverte à tous. Souhaitons qu’elle continue sur ce chemin qui permet à chaque citoyen quelque soit son handicap, quelque soit sa différence de vivre réellement comme tout un chacun dans sa commune.

    Mireille L.

  • Accessibilité : la liberté d’aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

    Communiqué de presse du jeudi 4 mars 2014 :

    Philippe Croizon soutient l’appel de l’APF !

     

    image CP lobbies.jpg


    Après bientôt 40 ans d’attente et deux lois inappliquées en matière d’accessibilité, l’Association des paralysés de France (APF) déplore que les personnes en situation de handicap soient contraintes d’attendre encore 10 années de plus pour que soit enfin respectée leur liberté de se déplacer !

    C’est pourtant ce délai qui est envisagé dans les projets gouvernementaux, faisant la part belle aux lobbies qui ont honteusement joué la carte de l’attentisme ces dernières années.

    Pourtant, l’accessibilité est un droit fondamental qui profite à tous (personnes âgées, parents avec poussette, femmes enceintes, blessés temporaires, etc.) !

    Ainsi, l’APF appelle les citoyens à se mobiliser massivement pour dire OUI à l’accessibilité en signant la pétition sur www.necoutezpasleslobbies.org ou sur www.change.org/accessibilite.

    Cette pétition est portée par Philippe Croizon, premier athlète français lourdement handicapé ayant relié les 5 continents à la nage, qui souhaite que l’accessibilité ne soit plus un rêve mais bien une réalité !

     

    > Philippe Croizon, un sportif engagé pour l’accessibilité aux côtés de l’APF

    philippe croizon.jpgPhilippe Croizon appelle à soutenir le combat de l’APF pour une société accessible à tous : « Mon rêve, c'est une société où la personne en situation de handicap ne se posera plus ces questions : Est-ce que je peux aller au cinéma ? Est-ce que je peux aller faire mes courses ? Est-ce que je peux prendre le métro ? Est-ce que je peux trouver un travail ? Et la liste est longue….

    Je rêve que la personne en situation de handicap dise : Je vais au cinéma, je vais faire mes courses, je vais prendre le métro, je travaille grâce aux compétences acquises pendant toute ma formation scolaire sans aucune crainte puisqu'égale de tous !

    Je rêve que sur ces sujets, mon pays soit montré en exemple dans le monde entier comme il l'est pour les droits de l'Homme. Je rêve, ou plutôt nous rêvons de cette société. Mais il ne tient qu'à nous tous que ce rêve devienne tout simplement une réalité.

    C’est pourquoi, aujourd’hui, je soutiens le combat de l’APF pour l’accessibilité. »

    → Pour signer la pétition : www.necoutezpasleslobbies.org ou www.change.org/accessibilite.

     

    > Accessibilité : 40 ans d’immobilisme, ça suffit !

    Alors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975, renforcée par la loi handicap de 2005, l’APF juge inacceptable que les personnes en situation de handicap soient contraintes d’attendre encore 10 années supplémentaires pour que leur liberté d’aller et de venir soit concrétisée. En envisageant un délai si long, le gouvernement récompense la grande majorité des branches professionnelles, des collectivités territoriales et des autorités organisatrices de transport qui ont joué la carte de l’attentisme depuis 2005 et n’ont pas respecté la loi ; au détriment des acteurs vertueux qui ont fait des efforts pour être accessibles !

    L’accessibilité est un droit fondamental qu’il s’agit de concrétiser au plus vite !

    Car l’accessibilité concerne l’ensemble de la population :

    -      les personnes en situation de handicap, qui représentent 10 à 15 % de la population ;

    -      les personnes âgées, à l’heure où est en train de se voter une loi sur l’adaptation de la société française au vieillissement ;

    -      les blessés temporaires ;

    -      les voyageurs avec bagages ;

    -      les femmes enceintes ;

    -      les parents avec poussettes, ainsi que les familles nombreuses ;

    -      les cyclistes, qui ont besoin d’une voirie sans obstacles à la roue ;

    -      les 80 millions de touristes étrangers accueillis chaque année, et en quête de signalétique ;

    -      et toutes les personnes valides pour le confort que cela procure.

     

     

    La liberté et l’égalité passent par l’accessibilité. Celle-ci ne peut être possible qu’à condition d’encadrer sa mise en œuvre de contraintes et de délais vraiment resserrés.