• Opération Paquets Cadeaux chez Casa St Sever

     

    20131221_144628.jpg

    Bravo aux 30 bénévoles qui se sont relayés pendant plus de deux semaines pour confectionner les plus jolis paquets cadeaux du Père Noël !

    Merci aux clients de Casa du Centre Commercial St Sever pour leur générosité !

     

    Les fonds collectés serviront à des actions et projets avec et pour les personnes en situation de handicap moteur comme la sensibilisation du public sur l'accessibilité.

  • Legs, donations, assurances-vie

    Choisir de transmettre tout ou partie de son patrimoine à l’Association des Paralysés de France, c’est offrir la possibilité de faire la différence dans le quotidien des personnes en situation de handicap !

    legs.jpgLes legs, donations et assurances vie, exempts de droits de mutation, constituent une part importante des ressources de l’APF.

    Parce que  le patrimoine est d’abord un capital affectif, symbolique qui donne toute sa dimension à la transmission bien plus que le produit d’une accumulation de biens matériels, Edith Buisson et Franck Sarriot vous renseignent et vous accompagnent en toute confidentialité et sans engagement de votre part.

     

    Contactez-nous :legs 2.jpg

    Edith BUISSON : 01 40 78 69 09 - 06 80 03 06 15 edith.buisson@apf.asso.fr

    Franck SARRIOT : 01 40 78 69 18 - 06 78 91 51 14 franck.sarriot@apf.asso.fr

     

    En savoir plus :

    -  Le legs est une disposition faite par testament par laquelle vous transmettez tout ou partie de vos biens,  il ne prend effet qu’après le décès. Jusqu’à votre dernier jour, vous conservez la propriété de vos biens et en disposez. Vous pouvez le modifier ou l’annuler à tout moment.

    -  La donation est un geste notarié, qui vous permet de donner un bien ou une somme d’argent de façon irrévocable à l’association. L’acte prend effet immédiatement, et vous permet de financer nos actions sans attendre.

    -  Il vous est possible de désigner l’Association des Paralysés de France comme bénéficiaire de tout ou partie de votre assurance-vie. Il vous suffit pour cela de faire apparaître l’association sur votre contrat, modifiable à tout moment.

     

  • Carte de stationnement : le délai d'instruction est de 2 mois

    CARTE DE STATIONNEMENT.jpgL'octroi de la carte de stationnement était jusqu'en 2011 soumis à un délai d'instruction de 4 mois. Passé ce délai, le silence valait un refus...

    L’article 17 de la loi de simplification du droit du 17 mai 2011, complète le premier alinéa de l'article L. 241-3-2 du code de l'action sociale et des familles et stipule :  « dans un délai de deux mois suivant la demande. A défaut de réponse du représentant de l'Etat dans le département dans ce délai, la carte est délivrée au demandeur ».

    La carte de stationnement concernant les personnes en situation de handicap devra dès lors être délivrée dans un délai de deux mois, le silence du préfet, dans ce laps de temps, valant délivrance !

  • Concours 2014 : des idées pour faciliter le quotidien des personnes handicapées

    concours Leroy Merlin.jpg

    Pour remplir le formulaire de participation (avant le 31 mars 2014) , cliquez ici 

    Pour consulter les conditions de participation, cliquez ici

  • 10 ans après une Démocratie, Ensemble : une nouvelle étape à construire

    simp+signA6.jpg

     

    En juin 2003 au congrès de Toulouse, les adhérents de l'APF adoptaient le projet « Démocratie, Ensemble ».Sa mise en œuvre a renforcé notre démocratie représentative et participative en donnant à l'adhérent la possibilité d'être acteur et d’être associé aux réflexions et décisions prises lors des assemblées départementales, des conseils départementaux, des conseils APF de région, des commissions nationales, des groupes relais et des groupes initiatives.

     

    Suite aux souhaits exprimés par des élus régionaux et départementaux de revisiter« Démocratie, Ensemble », le Conseil d’Administration a estimé que la réforme devait être poursuivie, tout en tirant les enseignements de ces dix premières années. Il a proposé à l’Assemblée Générale de Chartres de confier à un comité composé principalement d’adhérents élus locaux, sous la responsabilité de l’un d’entre eux et dans une démarche participative, les missions suivantes :

    • Évaluer le dispositif démocratique actuel,

    • Proposer des améliorations de notre vie démocratique,

    • Identifier les moyens et les ressources à mobiliser en ce sens.

    une nouvelle étape.jpg

    Mot du Président

     

    Chers amis,

     

    Suite à la motion n°5 adoptée à l’AG de Chartres, le comité UNEDE (Une Nouvelle Etape de Démocratie Ensemble) qui a reçu mission de mettre en œuvre cette motion s’est réuni et a commencé ses travaux sous la responsabilité de Jacky Decobert (RD du Val d’Oise).

     

    La première étape de cette mission est d'évaluer le dispositif démocratique actuel. Le comité UNEDE a mis au point un questionnaire  afin de vous permettre d’exprimer vos points de vue et vos propositions d’évolution de notre vie démocratique.

     

    Par la suite, pour donner vie aux réponses à ce questionnaire, le comité organisera des rencontres avec les élus de différentes délégations (au moins une par région) et avec les membres des commissions nationales. Il rencontrera également des directeurs de délégation.

     

    Je vous remercie d’apporter votre aide à ce travail que je soutiens, avec le conseil d’administration,  et dont la conclusion permettra au comité de proposer divers axes d’améliorations nécessaires à la vie démocratique de l’APF.

     

                                                                                                                                            Le Président, Alain Rochon

     

                                                                                                                

    Pour accéder au questionnaire en ligne, cliquez ici, une version papier peut vous être envoyée par voie postale, il suffit d'en faire la demande auprès de la délégation.

     

  • Accessibilité en France : 40 ans d’échec et bientôt 10 de plus

    Alors que la concertation nationale sur les agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) s’est achevée hier, l’Association des paralysés de France (APF) et la FNATH tiennent à faire part de leur profonde inquiétude devant les options proposées pour rendre la France accessible.
    En dépit de trois lois (dont la première date de 1975), faisant de l’accessibilité une obligation nationale, les pouvoirs publics n’ont pas accompagné ce cadre législatif par une impulsion politique et financière et une grande majorité des acteurs ont joué la carte de l’attentisme ! Aujourd’hui l’APF et la FNATH font l’amer constat que l’échéance d’accessibilité de la France pour 2015 ne sera pas respectée et que les personnes en situation de handicap devront encore patienter entre 3 et 10 ans pour pouvoir vivre comme des citoyens ordinaires !
    L’APF et la FNATH refusent cette solution inacceptable !
    Après 40 ans d’attente, les 9,6 millions de personnes en situation de handicap1, les personnes âgées, les parents avec poussettes, les femmes enceintes et les 91% de Français qui considèrent que l'accessibilité est un enjeu de société qui concerne tout le monde2, ne peuvent plus attendre !
    Aussi, l’APF et la FNATH, qui ne peuvent accepter de tels délais, demandent au Premier ministre que les échéances soient effectivement resserrées afin de permettre la participation pleine et entière de tout un chacun à la vie de la Société française.

    Découvrez l'intégralité du communiqué de presse en cliquant ici

  • Voeux 2014

    Votre Conseil départemental vous souhaite une très bonne année 2014.

    Que cette année vous apporte la santé, la joie et l’énergie nécessaire pour continuer à ouvrir la société vers la pleine accessibilité pour tous.

    Une année se termine et une autre commence, c’est assez banal, mais en 2013 on a observé une plus forte agitation et sensibilisation de la société en terme d’accessibilité et d’inclusion.

    Pour 2014, en respect de l’application de la loi de février 2005,  nous souhaitons  donc un réel  effort d’investissement des pouvoirs publics et des entreprises pour obtenir pour le 1er janvier 2015 l’accessibilité universelle tant  espérée  par l’Association des Paralysés de France.